De nouveaux modèles opérationnels vont émerger

Le marché de la banque privée connait une mutation importante. De nombreuses réflexions ont été initiées de la part des principaux acteurs de l’industrie de la banque privée. Ces réflexions ont souvent eu comme point de départ le business model et les stratégies d’adaptation à mettre en œuvre face à ces mutations. L’ « effet ciseau » tel que décrit dans différentes études de notre centre de recherche NGR Professional Researches joue à plein et provoque une nécessité de changer de structure de couts et dans le même temps de redéfinir –notamment pour les modèles encore trop orientés offshore- une offre de services adaptée aux nouvelles orientations du marché de la Banque Privée.

Face à ces nouvelles contraintes, la mise en place d’un nouveau modèle opérationnel aligné sur l’orientation stratégique retenue devient incontournable pour les acteurs de la Banque Privée. Les solutions logicielles sont une des composantes essentielles de l’architecture applicative d’une organisation. Leur cout dans le cadre d’une activité à forte marge n’était certes pas un obstacle. Les marges s’érodant, ce cout devient problématique. Face à cette pression, beaucoup d’éditeurs ont entamés une réflexion sur le SAAS. Un nouveau modèle de services permettant de dégager des synergies.

Depuis quelques temps, une nouvelle offre de substitution se met en place : l’outsourcing des processus métiers dit BPO. Ce nouveau modèle, à l’image de l’offre Oddo Opexia au Luxembourg et d’autres offres sur les marchés suisses, constitue ainsi une offre performante et innovante permettant d’atteindre un niveau de focalisation inégalé sur le cœur de métier de l’organisation. Reste que toutes ces options doivent etre retenues dans le cadre d’un diagnostic stratégique précis intégrant les différentes facettes de l’architecture du modèle opérationnel. C’est là toute la plus value d’un cabinet comme NGR Consulting que d’apporter cette vision à nos clients.

Antoine CAPONE

Scroll Up